Archives de Tag: homemade

Mon déo crème maison

Par défaut

Hello !

Eh oui nous sommes en été, il fait beau, il fait chaud, on transpire et parfois on pue. La grande classe. Mais comme dirait l’autre dans sa pub « mais ça, c’était avant », ben oui ma bonne Dame, avant vous utilisiez un déo méga cher du commerce, enrichi en sels, alcool, et autres joyeusetés du genre, mais là j’ai envie de dire stop aux aisselles qui puent et aux amis qui ne veulent plus s’asseoir à côté de toi en terrasse, même quand tu fais face à la mer. Dorénavant, ils se battront pour te côtoyer, parce que tu seras fraîche comme la rosée du matin.

racontes la

Déjà, la transpiration est un phénomène normal, qui permet au corps de maintenir sa température à 37°C. La transpiration est inodore, mais c’est la présence des déjections de bactéries présentes sur la surface du corps qui lui donne une odeur pas des plus fleuries.

*Que faire ?*

Pour cette recette de déodorant, je me suis servie de la recette trouvée sur le blog Les cosmétiques de Po que j’ai légèrement modifiée. Ici, le dosage des ingrédients est donné en %, ce qui n’est pas plus mal car on peut ajuster la quantité selon la contenance des pots. J’en profite pour rappeler les consignes d’hygiène : on désinfecte l’ensemble des ustensiles, contenants, casseroles, plan de travail et mains avant de commencer sa popotte.

Pour la première phase, à savoir la phase huileuse, il faut faire fondre au bain marie :

  • 45% d’huile végétale de coco (pour ses vertus antibactériennes)
  • 6% de cire végétale (pour donner un aspect « crémeux » à la préparation). Dans la recette originale, Po utilise de la cire d’abeille, qui est très bien, mais j’avais envie de tester avec une cire florale et j’ai acheté celle à la rose vendue sur Aroma Zone, pour son odeur

Deuxième phase, on mélange dans un bol :

  • 30% de bicarbonate de soude (pour son pouvoir désodorisant)
  • 15% de maïzena (pour l’absorption de l’humidité), on peut aussi utiliser de l’arrow root que l’on trouve sur le web ou en magasin bio.
  • 1% d’huile essentielle de lavande fine
  • 0.5% d’huile essentiel de tea tree
  • 0.5% d’huile essentielle de menthe poivrée
  • 0.5% d’huile essentielle d’orange
  • 0.5% d’huile essentielle de bergamotte (les huiles essentielles sont utilisées ici pour leurs propriétés bactéricides et odorantes)
  • 1% de vitamine E (pour éviter le rancissement de l’huile)

Enfin on mélange les deux préparations que l’on verse aussitôt dans un pot !

Déo

Ce déodorant, que l’on appelle aussi Soapwalla s’applique directement avec le doigt sur des aisselles bien propres et sèches !

Bonne tambouille ! 😉

Publicités

Le gel de lin

Par défaut

Hello !

Today on ze blog, ma recette de gel de lin.

Les graines de lin font pratiquement parties des indispensables dans une cuisine actuellement, car elles sont pleines de bonnes choses pour la santé, mais aussi pour les cheveux (ce qui nous préoccupe aujourd’hui). En effet, chauffées, elles libèrent des mucilages, qui sont des substances qui gonflent au contact de l’eau, donnant ainsi une texture visqueuse à la préparation. Le gel de lin va ainsi hydrater les cheveux, mais aussi les discipliner et les faire briller. Dans mon cas personnel je l’utilise seulement pour hydrater ma crinière, car des boucles hydratées sont des boucles bien dessinées 😉 Sinon, on peut utiliser ce gel naturel pour discipliner des mèches rebelles ou même se plaquer les cheveux pour faire des coiffures plus élaborées. Enfin, dans un henné, le gel de lin permet de contrer l’effet gainant de la plante, il faut simplement en mettre un peu dans sa préparation, bien mélanger, puis l’appliquer uniformément sur la tête.

*Ce dont tu as besoin pour te préparer ta potion capillaire*

  • des graines de lin (3 cuillères à soupe) ; je les achète au magasin bio et on peut en trouver des blondes ou des brunes
  • 1/2l d’eau
  • un conservateur pour éviter que la préparation ne « tourne » ; j’utilise du cosgard, mais on peut utiliser de l’EPP (Extrait de Pépins de Pamplemousse)
  • huile essentielle de lavande pour l’odeur et pour les boucles

*La préparation*

Tout d’abord il faut désinfecter tous les contenants, ustensiles et aussi le plan de travail, ensuite on peut mettre l’eau à bouillir, rajouter les graines, attendre quelques minutes en remuant bien la préparation que les graines libèrent bien le mucilage. A ce moment là, l’eau prend une texture un peu gélifiée.

Ensuite, pour récupérer le gel, je verse la préparation dans un chinois que je tiens au-dessus de mon saladier et presse bien les graines avec une cuillère en bois pour libérer le maximum de gel. Ensuite je verse le contenu de mon saladier dans un pot en verre préalablement stérilisé.

Il existe une autre technique de récupération avec un bas ou un vieux collant qui a aussi fait ses preuves.

On ne va pas se mentir, j’ai planté ma première préparation de gel de lin il y a quelques semaines, j’avais laissé la préparation trop longtemps sur le feu, si bien que le gel était tellement épais qu’il ne passait pas par le chinois et je n’arrivais même pas à enlever les graines de lin à la main. Bref, il y avait du gel partout sur la table, c’était juste le bronx dans mon appart’ 😉

Le gel de lin est donc une façon simple (une fois qu’on y arrive ça va tout seul), naturelle et pas cher d’hydrater et de donner de la tenue aux cheveux.

Alors tu vas essayer ? 😀